Science ouverte : quels enjeux pour la France à l’international ? Le regard de Marin Dacos (Newstank)

Share

Juillet 2019. Newstank publie en accès ouvert une interview sur les enjeux internationaux de la science ouverte.

Newstank

Paris – Publié le mardi 30 juillet 2019 à 10 h 48 – n° 153312«  En Europe, il y a à notre connaissance trois coordinateurs nationaux de la science ouverte, en Finlande, aux Pays-Bas et en France. (…) Nous avons fait notre première réunion tripartite pour réfléchir à comment susciter l’émergence d’autres coordinateurs et qu’un petit «club » puisse se constituer. Nous espérons nous réunir en octobre 2019 à Helsinki», déclare Marin Dacos, conseiller pour la science ouverte auprès du DGRI, à News Tank.

Selon lui, « l’Union européenne est demandeuse de ce type de coordinateurs, car elle a tout intérêt à avoir des interlocuteurs qui aient une politique cohérente avec ses objectifs. À l’échelle des trois coordinateurs, c’est la même chose : nous pensons que nous gagnons à exister et à avoir des équivalents dans les autres pays, pour travailler à l’alignement des politiques ».

Marin Dacos expose les différents enjeux pour la science ouverte sur le plan international, en particulier autour du libre accès aux publications, et détaille comment la France se positionne vis-à-vis de chacun d’eux.

Revenant par exemple sur la récente décision de l’Unesco d’étudier la faisabilité d’une recommandation normative sur la science ouverte à l’horizon 2021, Marin Dacos juge cette initiative « très intéressante ». « Nous avons donc décidé fin mai, dans le cadre du Coso, d’écrire à l’Unesco pour proposer notre contribution et faire des propositions », ajoute-t-il.

« L’Unesco s’est toujours intéressée à l’open access (…) Mais elle a surtout fait une déclaration au sujet de l’inclusion des pays du Sud dans la réflexion du développement de la science ouverte, ce qui est un sujet essentiel », souligne-t-il encore, estimant qu’« un des biais probables du G7 est que nous nous parlons qu’entre pays “riches”, tandis que la science se développe aussi sur d’autres continents ».

La France, pays hébergeur en 2019 d’événements internationaux de la science ouverte, collaboration avec les Pays-Bas autour de la fondation DOAB, enjeux pour les pays du Sud, retour sur la dernière version du Plan S européen, positionnement du baromètre national de la science ouverte vis-à-vis de son équivalent à l’Europe… Autant de sujets abordés par Marin Dacos.

Le second volet de cette interview, consacré aux échanges tenus dans le cadre du groupe de travail du G7 sur la science ouverte, qui s’est tenu en juin 2019 au Mesri et a porté en particulier sur l’ouverture des données, sera publié à la rentrée

Lire la suite https://education.newstank.fr/fr/tour/news/153312/science-ouverte-quels-enjeux-france-international-regard-marin-dacos.html


Share

You may also like...